Auteure, journaliste et documentariste. Fondatrice de la maison d’édition Sbook

” First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win. “

Gandhi 

Suivant son intuition selon laquelle les enfants seraient aussi friands que les adultes de notions géographiques et historiques sur le pays où ils habitent, Elisabeth Alli fonde sa propre maison d’édition Sbook en 2006, elle a déjà écrit 17 livres – toutes langues confondues – sur la Suisse, pour enfants et en a vendu plus de 50’000 copies. Auteure, journaliste et documentariste, celle qui dit « aimer les défis et la compétition », réalise des reportages et des articles pour des journaux aussi variés que Bilan, Le Temps, la RTS ou la RSI.

Elisabeth Alli est née à Lugano, ses parents ayant fui le Nigeria pendant la guerre du Biafra. Souffrant d’une maladie respiratoire, elle est soignée en Suisse et est placée dans une famille d’accueil tessinoise qui prend soin de sa santé et de son éducation, et grandit alors loin de ses parents nigérians.

Au bénéfice de son CFC d’employée de commerce, elle part ensuite « à la recherche de son identité ». Elisabeth s’installe alors aux États-Unis, où elle obtient son diplôme d’études secondaires à Highlands, au New Jersey. Convaincue désormais de connaître son identité, elle retourne en Suisse, passe sa maturité fédérale à Lausanne, puis poursuit des études d’anthropologie et de sociologie à la faculté de Sciences sociales et politiques à l’Université de Lausanne. Elle travaille ensuite dans le domaine du marketing en Allemagne et au sein de l’Office Régional du Placement (ORP) pour la ville de Lausanne.

Mais Elisabeth ne s’arrête pas là, celle qui dit « aimer les défis et la compétition », se forme en tant que documentariste à la Télévision suisse italienne (TSI, aujourd’hui RSI), elle dit alors que « son plus grand rêve est devenu réalité ». Simultanément à la réalisation de ses reportages, elle rédige une thèse de doctorat sur le marketing pour les enfants à l’Institut des sciences publicitaires et de recherches sur les médias de l’Université de Zurich et approfondit ses sujets de prédilection : les enfants, la publicité et la socialisation.

Son travail se spécialise dans la perception qu’ont les enfants du monde et cherche à réunir des récits et des informations sur la Suisse, accessibles à la compréhension des plus jeunes.

Après la naissance de son troisième enfant, elle fonde la société “elisabeth alli” (www.e-alli.ch) , qui regroupe tous ses domaines de compétences.

Si Elisabeth pouvait résumer son héritage culturel africain en deux mots, elle choisirait : adaptation et storytelling.